L’Inde ne tue pas des Congolais !

La ville de New Delhi Photo: flickr

La ville de New Delhi
Photo: flickr

En cette période de tension où la plupart des Congolais multiplient des attaques xénophobes envers la population indienne vivant en RDC, pondre un article pour prendre la défense de cette minorité serait vu comme une trahison par une flopée de mes compatriotes. Mais si je décide de le faire, c’est parce que je me trouve obligé de mettre en garde nos patriotards qui pensent pouvoir soulager leur colère en répondant par une « violence aveugle » aux meurtres qualifiés de « racistes » dont ont été victimes quelques Congolais en Inde.

Il est vrai que cette série de meurtres des Congolais en République de l’Inde écœure tout le monde. Le plus atroce c’est l’assassinat, la semaine dernière, de Cynthia Kadima, une Congolaise de 30 ans. Elle a été tuée avant d’être démembrée et brûlée par son époux de nationalité indienne.

Même si les témoignages prouvent que le mobile de cet acte sordide est passionnel, pour une grande partie de Congolais il s’agirait plutôt d’un énième meurtre motivé par la haine raciale du peuple indien envers les Congolais vivant dans son terroir. Et pour y ‘remédier’, certains se sont mobilisés via les réseaux sociaux puis sont allés agresser, en signe de représailles, quelques Indiens qui résident en République démocratique du Congo. Un acte cruel dénué de bon sens et taché d’une extrême absurdité ! Oui, il me semble dès lors important et opportun de démontrer que cette décision d’assaillir les Indiens vivant en RDC pour tirer vengeance de la mort de Cynthia Kadima est un geste extrêmement  ABSURDE !

Absurde parce que l’infraction est individuelle. Ce n’est pas parce qu’un Indien a tué un Congolais que tous les Indiens sont congolicides* et doivent, par conséquent, en payer le prix. Tout comme il existe des Congolais qui commettent également des crimes odieux dont sont victimes les gens d’autres nationalités. Le plus récent d’ailleurs c’est le meurtre d’une jeune canadienne tuée de plusieurs coups de couteau par Randy Tshilumba, un Congolais vivant au Québec. Dans le tollé que ce délit a provoqué au Canada, quelques Africains qui y résidant ont eu de bonnes raisons de s’offusquer des déclarations de certains Canadiens de souche qui ont tenu pour responsables de ce crime tous les Noirs résidant sur leur territoire. Alors pourquoi devons-nous imputer à toute la République de l’Inde les crimes que certains Indiens dépourvus d’humanisme commettent ? C’est très absurde.

Absurde parce que le racisme n’a pas de couleur. De la même manière qu’il y a quelques Indiens qui détestent les Congolais, il existe aussi des Congolais qui entretiennent une farouche hostilité à l’égard des Indiens juste parce qu’ils sont… Indiens ! Donc répondre à un acte raciste par un acte raciste ne résout rien, concrètement. Cela continue, en revanche, à stimuler la haine qui peut inciter certains à commettre l’irréparable. Exactement comme ça s’est passé dans la ville de Dallas, aux États-Unis, où un sniper noir a abattu cinq agents de l’ordre pour venger la mort de plusieurs noirs tués par certains policiers blancs. Regrettable est le fait d’apprendre que la police qui a été prise pour cible par le tireur isolé représentait plutôt un modèle de réforme réussie qui visait à réduire les violences policières en faveur des noirs en particulier.

Absurde parce que la RDC est réputée pour son accueil chaleureux des expatriés. Elle est connue pour son climat convivial dans lequel elle héberge aussi bien des étrangers que des autochtones. Ainsi, on trouvera en RDC toute une panoplie de nationalités : Chinois, Libanais, Indiens, Sénégalais, etc. Ils vivent tous en harmonie et se côtoient sans incident majeur dans le milieu du travail avec des Congolais. Donc s’en prendre à certains allogènes, quelle qu’en soit la raison, reviendrait à ternir cette belle image que la RDC renvoie à l’extérieur comme étant l’un des pays hospitaliers d’Afrique.

Voilà donc certains points auxquels il faut penser avant de passer à l’acte. Mais pour ceux qui se posent peut-être la question de savoir pourquoi il m’a fallu écrire ce billet, eh bien c’est parce que jusque là Internet se laisse infester par des articles encourageant les Congolais à rosser des Indiens qui vivent en RDC afin de s’indemniser du dommage qu’un de leurs a causé à l’égard de notre compatriote. Donc rester silencieux face à cette incitation à la haine serait aussi… très très absurde !

*Congolicide : Meurtrier de congolais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*